Trois courses solides pour Cresson lors du week-end d’ouverture 2021

 In Non classifié(e)

Loris Cresson a enfin pu enfourcher la toute nouvelle Kawasaki ZX10R-R lors de la manche d’ouverture du Championnat du Monde FIM Superbike qui s’est déroulée le week-end dernier sur le circuit de Motorland Aragon en Espagne.

Après avoir passé l’hiver à tester l’ancienne version, ce week-end fût le premier au guidon de la version 2021 pour le jeune pilote Belge. Après ses premiers tours de roue ce vendredi, il a déclaré : « La moto est déjà performante et possède un vrai potentiel, mais il faudra du temps pour s’y adapter. »

Un commentaire tout à fait pertinent pour un jeune pilote qui débute tout juste sur la 1000cc.

En terminant 17ème en Course 1, puis 20e dans les deux autres manches du week-end, le #84 a progressé tout au long du week-end, notamment grâce à son travail menée aux côtés de son équipe TPR Team Pedercini.

Loris va désormais prendre la direction d’Estoril (Portugal), pour la deuxième manche du WorldSBK qui se déroulera le week-end prochain.

Loris Cresson:
“Je me dois d’être satisfait de ce premier week-end au guidon d’une Superbike sur le circuit d’Aragon. Il n’est jamais facile d’essayer tout ce que l’on souhaiterait sur un week-end de course. Nous avons tout de même tenter différents réglages, qui nous ont permis d’acquérir de nombreuses données sur le sec comme sur le mouillé. La différence du comportement de la Superbike entre une piste mouillée et sèche est également difficile à aborder. J’ai poussé pour prendre directement confiance et le rythme est venu. Bien sûr, je dois encore m’améliorer, mais je n’étais pas si loin de Tito Rabat, ancien champion du monde. Il y a donc du positif à tirer de ce week-end. Malgré un choix très difficile à faire, je suis parti sur les deux courses du dimanche avec des pneus pluie. J’ai pris beaucoup de plaisir et j’ai acquis beaucoup d’expérience en me battant avec des pilotes qui sont déjà rentrés à plusieurs reprises dans les points du WorldSBK. J’ai cependant fait une erreur à la fin ce qui m’a fait perdre quelques positions. J’aurais dû prendre un autre pneu et peut-être parier comme certains des pilotes du peloton de tête, mais cela nous servira d’expérience. Dans l’ensemble, le bilan est plutôt positif. L’équipe a bien travaillé tout le week-end et je pense que nous pouvons nous améliorer encore plus à Estoril dans quelques jours. Nous avons besoin de comprendre l’électronique, mais dans l’ensemble je suis content.”